JUDO FOR PEACE

Une première au monde, à Bujumbura du 12 au 15 Octobre 2009

1er Séminaire d'instructeurs Judo For Peace
Judo For Peace qui est un programme de la Fédération Internationale de Judo pour la paix, la réconciliation et la création d'une société plus juste, a organisé le 1er séminaire d'instructeurs Judo For Peace, tenu à Bujumbura du 12 au 15 Octobre 2009. La FIJ était représentée par Jian Schiotz (Directeur de la commission Judo For Peace), et le programme Judo For Peace par Nicolas Messner (chef du projet Turikumwe et membre de Judo For Peace)

Pourqui le Burundi?

  • Au Burundi, la pratique du Judo est devenue aujourd'hui un excellent outil de reconstruction des liens sociaux rompus par la guerre civile,
  • Des actions remarquables ne cessent d'ête menées au Burundi grâce à la volonté des organisations nationales et internationales, et du gouvernement burundais,
  • Le Burundi fait partie des programmes complets de Judo For Peace, dont font partie également la Côte d'Ivoire, l'Afghanistan, la République Sud Africaine. Ces programmes incluent la réconciliation, l'éducation, la santé, la nutrition et le développement des fédérations et le développement social.
  • Le Burundi sera la base de développement des concepts de Judo For Peace.



Les fondements de Judo For Peace
Ici, on citera les 2 principaux qui sont :

  • faire du Judo un outil pour la promotion de la paix,
  • utiliser la philosophie du Judo en combinaison avec le système éducatif sportif pour parvenir à la paix et la réconciliation dans les régions de conflits.



 
En effet, ces 2 fondements constituent même la base des déclarations de Jigoro Kano (fondateur du judo) :
      "Je crois que la paix mondiale et le bien-être de l'être humain peuvent être réalisés à travers l'esprit du Judo"
ou encore
     "Quand vous pratiquez le Judo, vous vous perfectionnez vous-même,vous contribuez à la société à travers cette pratique. Vous devez insister sur l'importance de cela quand vous l'enseignez aux autres".
 

Au cours de ce séminaire, plusieurs sujets ont été abordés notamment la justice transitionnelle, la résolution pacifique des conflits, le régime international des droits de l'homme, les minorités à risque,...
Ils étaient animés par 2 experts :
    - Lilian Hjorth : Directeur de Human Rights Academy , organisation sans but lucratif oeuvrant pour l'éducation des droits de l'homme, la compréhension multiculturelle et la résolution pacifique des conflits en Norvège et aux alentours.
    - Lars Peters Soltvedt : Professeur en Sciences Politiques (University College) et responsable de l'enseignement des droits internationaux (élémentaires et avancés) en Norvède.

L'ONU était également représentée par Antoine Tardy, responsable du bureau pour le sport au service du développement pour la paix.




Les participants et les descentes sur terrain

Les différents participants étaient  du Burundi, du Rwanda, du Congo, de l'Ouganda, du Kenya, de la Tanzanie, de la République Sud Africaine, du Tchad et de la Norvège.

Ils ont aussi effectué des descentes dans quelques communes de Bujumbura touchées par la guerre civile et dans lesquelles le Judo occupe une place importante dans la reconstruction des liens sociaux :

  • à Kinama,commune située au nord de la capitale Bujumbura :  Lycée Sainte Famille et  Lycée Don de Dieu,
  • à Jabe (Avenue de la Mort), quartier situé au centre de Bujumbura : Centre Akamuri (centre pour handicapés mentaux),
  • à Kiriri, à l'Est de Bujumbura : Campus Kiriri,
  • à Gihanga, commune de l'Ouest : Centre pour Jeunes de Gihanga

Centre Akamuri pour handicapés mentaux

© FBJ | Webmaster | Mentions Légales | Offert par 2exVia avec MasterEdit® | Graphisme Nico Messner